Blogue du maire

Voir la biographie de Cyrille Simard, maire d'Edmundston

 

  • Imprimer

Des Fêtes dans la reconnaissance!

  • Écrit par Cyrille Simard
  • Publié le 22 décembre 2016

Au nom de mes collègues du conseil municipal et de l'ensemble des employés municipaux, je vous souhaite de très Joyeuses Fêtes et une Nouvelle Année remplie de solidarité et de petits et grands bonheurs! Soyons reconnaissants pour la chance que nous avons de vivre dans cette ville que nous aimons! Que l'année 2017 soit Forte de Nature pour nous tous et toutes!

  • Imprimer

Excusez-nous, mais...

  • Écrit par Cyrille Simard
  • Publié le 17 août 2016

Le comité éditorial du Telegraph Journal nous conseillait ce matin dans un éditorial (téléchargez ici) que nous devrions envisager le bien commun en ce qui concerne le projet de pipeline de TransCanada.

eau-potableNous ne pouvons qu'être en accord. Faire le contraire mettrait essentiellement la seule source d’eau potable de toute une population à risque.

Parce que, vous voyez, c'est le nœud du problème. Edmundston n’essaye pas d’être belligérante ni d'arrêter le développement économique de cette province. Nous essayons de protéger notre eau potable.

Dans cet éditorial du 17 aout, l'auteur omet de mentionner que les résidants d'Edmundston et de la Première nation malécite du Madawaska n’ont qu’une source souterraine d’approvisionnement en eau potable. Si elle était contaminée, nous n’aurions pas d'eau potable jusqu'à la construction d'une couteuse usine de traitement des eaux et des installations nécessaires. Je le répète: PAS d’eau potable.

Comment pensez-vous que cela affecterait les citoyens, les entreprises, l'hôpital et les écoles? N’est-ce pas cela, le bien commun ?

Nous avons également été informés par l'éditorialiste que nous devrions étudier la sécurité des pipelines. C’est ce que nous avons fait. En profondeur. Nous avons toujours dit que nous n’étions ni pour ni contre le pipeline. Nous sommes contre le tracé proposé qui passe directement dans notre bassin versant protégé par la province. J’ai honnêtement de la difficulté à imaginer que quelqu'un ne comprenne pas cela.

Quant à l'argument selon lequel des trains contenant des matières dangereuses passent à Edmundston quotidiennement, ils ont raison. Cependant, aucun de ces trains ne traverse notre seule et unique source d'eau potable.

Nous devons nous demander comment cela peut même être remis en question ou comment nos exigences ne soient pas prises au sérieux par l'équipe éditoriale. On a nos doutes.

On parle ici d'un approvisionnement en eau potable. Ils devraient se demander ce qu'ils feraient s'ils étaient placés dans nos chaussures. Je vous assure que je ne veux certainement pas être le maire qui sera poursuivi devant les tribunaux dans l’avenir pour avoir manqué à mon obligation de protéger une telle nécessité.

Excusez-nous, mais la situation d'Edmundston est unique au Canada et doit être considérée comme telle. Au lieu d'être fustigés par ce journal, nous devrions être soutenus.

  • Imprimer

L'entrepreneuriat, ça m'engage!

  • Écrit par Cyrille Simard
  • Publié le 13 janvier 2016

On a souvent entendu dire (et on l’entend encore !) que les Brayons et les Brayonnes étaient du genre « entreprenant ». Qu’ils et elles savaient entreprendre des projets et les aboutir. Qu’ils étaient capables de se responsabiliser, de créer et de foncer, de manière autonome.

L’entrepreneuriat, même si on en entend parler de plus en plus, n’a donc rien de nouveau par ici. Nous connaissons tous et toutes des entrepreneurs. Notre ville et notre région ont été bâties par des familles successives d’entrepreneurs. Nous sommes entourés d’entrepreneurs qui développent leur entreprise chez nous. La plupart des membres de nos familles travaillent dans des PME d’entrepreneurs d’ici.

Si ce n’est rien de réellement nouveau, alors pourquoi tant d’engouement pour l’entrepreneuriat tout à coup ?

On parle d’écoles entrepreneuriales, de démarrage d’entreprises, d’accélérateurs d’entreprises et de Start-ups... On célèbre les succès des entrepreneurs. À l’université, au collège communautaire, à la polyvalente, on veut insérer l’entrepreneuriat dans les études. Le Secrétariat à la Jeunesse a choisi l’entrepreneuriat comme un cheval de bataille. Les écoles primaires montrent aux enfants à « s’entreprendre ». Des chroniqueurs invitent leurs lecteurs à « entreprendre leur propre vie ».

De quoi parle-t-on au juste ? C’est simple. On parle de se prendre en main.

forum-entreprenariatNous vivons dans un monde rapide, complexe, mondialisé. Dans un monde où les influences viennent de partout. Dans un monde où le contrôle des choses semblent nous échapper. Souvent.

Nous réalisons que nous ne pouvons compter que sur nos ressources, nos savoirs, nos institutions, nos talents et notre monde pour assurer notre prospérité économique et sociale et notre qualité de vie.

Ça ne viendra pas d’ailleurs. Ça ne viendra pas des gouvernements supérieurs. Ça ne tombera pas du ciel. Ça viendra de nous et seulement de nous. Ça c’est clair.

Comme d’autres, nous avons réalisé quelque chose d’important. Dès le début, l’entrepreneuriat a été la raison pour laquelle nous sommes devenus ce que nous sommes, comme ville et comme région. C’est pour cette raison que l’entrepreneuriat sera aussi la clé qui nous aidera à devenir ce que nous voulons être dans le futur. Une ville ouverte, prospère et durable.

Plusieurs y croient. Nous serons encore plus demain.

Le 13 février prochain marquera le point de départ d’une démarche stimulante et engageante dans notre ville.

Cette démarche regroupera toute sorte de monde. Des jeunes, des parents, des enseignants, des gens d’affaires, des représentants de ministères et d’organismes de développement, des bénévoles d’organismes communautaires et j’en passe.

Ce sera le premier Forum pour le développement d’une culture entrepreneuriale à Edmundston.

Ce jour-là, nous allons réfléchir et définir ensemble, ce que nous voulons faire ensemble, et comment nous allons le faire ensemble, pour voir à ce que « s’entreprendre » devienne une façon de vivre à Edmundston, comme ç’a l’était dans le passé. Aujourd’hui, demain et pour les générations futures.

Le résultat visé par cette « communauté entrepreneuriale » ? Créer plus de vocations d’entrepreneurs. Générer plus de projets d’entreprises. Aider plus de projets à devenir de vraies entreprises. Accompagner plus d’entreprises à avoir du succès. Tout ça pour créer des occasions pour nos jeunes, pour attirer des gens ici, pour créer des emplois et pour générer de la prospérité pour un plus grand nombre de gens.

C’est pourquoi TU es invité. Oui. TOI.

Ce n’est pas une rencontre de spécialistes. Ce n’est pas une rencontre de gens d’affaires. Ce n’est pas une rencontre de développeurs économiques. C’est une rencontre de communauté. C’est l’affaire de tous et toutes.

Parce que l’entrepreneuriat à Edmundston… ça m’engage, ça t’engage, ça nous engage !

On vous attend en grand nombre. Par ICI pour vous inscrire. 

Plus d'articles...

Page 1 sur 16
Hôtel de ville
(506) 739-2115
(506) 737-6820
7, chemin Canada
Edmundston, N.-B. E3V 1T7