Edmundston est le carrefour d'affaires et de services le plus important du Nord-Ouest du Nouveau-Brunswick. C'est la ville la plus peuplée de la région. Au début de la colonisation, Edmundston se nommait Petit-Sault (petite chute). L'ancien Fortin du Petit-Sault, situé au confluent du fleuve Saint-Jean et de la rivière Madawaska, servait à protéger le territoire.

L'ancien Fortin du Petit-Sault à EdmundstonL'ancien Fortin du Petit-Sault à Edmundston
L'ancien Fortin du Petit-Sault

Incorporée en 1905, la ville tire son nom actuel d'un ancien gouverneur du Nouveau-Brunswick, Sir Edmund Walker Head qui, en 1856, visita le Madawaska. Avant l'arrivée des premiers colons, les Amérindiens nommaient cet endroit "Madoueskak", signifiant terre des porcs-épics.

L'exploitation forestière a marqué l'essor de l'activité économique à Edmundston. En 1917, la compagnie Fraser (maintenant sous le nom de Twin Rivers) construit une usine de pâte à papier et aménage, en 1925, une autre usine pour la fabrication du papier à Madawaska, ville voisine américaine du Maine. D'une longueur de 2 km, des tuyaux de gros calibres raccordent les deux usines frontalières. Ces conduits servent à l'écoulement de la vapeur et de la pâte. Pour en savoir davantage au sujet de notre histoire forestière régionale, vous pouvez visiter le site Toucher du bois, représentant la forêt au cœur du patrimoine social et culturel madawaskayen en Acadie.


La drave permettait de fournir des billes de bois pour alimenter le moulin.

Amorcez votre visite au Musée du Madawaska, sortie 18, boulevard Hébert. Vous y découvrirez les œuvres exposées à la Galerie Colline, et l'exposition permanente d'objets anciens évoquant l'histoire du Madawaska. Tout près, on peut magasiner, manger ou profiter des installations du Complexe sportif régional qui abrite une piscine semi-olympique, des terrains de tennis intérieur, et une superbe installation d’escalade. Et très prochainement, on pourra accéder au tout nouveau Pavillon sportif!

À proximité, on peut apercevoir les édifices de l'Université de Moncton - Campus d'Edmundston (UMCE) et du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick, campus d’Edmundston (CCNB).

Un séjour à Edmundston doit obligatoirement inclure une visite au centre-ville. Des haltes d'interprétation à caractères historiques sont aménagées un peu partout. On y trouve des présentoirs triangulaires contenant des planches informatives qui racontent la fondation et l'évolution de la ville. Tous les samedis matins, pendant la saison estivale, une visite du Marché de la rue Hill s’impose, pour faire la découverte de nos nombreux artisans, producteurs agricoles, et gouter aux produits du terroir madawaskayen.

Marina d'EdmundstonMarina d'Edmundston
La marina près du centre-ville d'Edmundston

La Place de l'Hôtel-de-ville, la promenade Emmerson, le pont piétonnier Bernard-Valcourt, la Place de l'artisan, la Marina Fraser (pavillon l’estacade) et les aires de repos, tous à proximité de la belle rivière Madawaska et de la piste cyclable Le Petit Témis, invitent à la détente au grand air.

À l'Hôtel de ville, rue Canada, vous pouvez admirer une fresque historique de Claude Picard nommée "La vie au Madawaska 1785-1985". Cette oeuvre commémorative marque le bicentenaire de l'arrivée des premiers colons dans la région. La galerie d’art dans le foyer de l’hôtel de ville présente de nouvelles expositions régulièrement. À l'extérieur, se dressent les magnifiques sculptures en bois, réalisées à la scie à chaine par l'artiste Albert Deveau, évoquant l'origine de bâtisseurs du Madawaska.


Le "Party du Parking" attire les foules durant la Foire Brayonne.

Le nouveau visage du Centre-ville Edmundston est aussi rehaussé grâce au vaste projet vision de développement et d’aménagement.

La piste cyclable Le Petit Témis est un sentier cyclo-pédestre de 130 km qui relie Edmundston à Rivière-du-Loup, au Québec. Aménagé sur une ancienne voie ferrée, le tracé sinueux du sentier laisse découvrir un panorama magnifique. La piste cyclable s'amorce à la marina, située sur la rue Victoria. À cet endroit, on peut faire des excursions sur la rivière Madawaska et louer des vélos.

Profiter de votre ballade au centre-ville pour découvrir la Cathédrale Immaculée-Conception, rue de l'Église, qui évoque l'architecture gothique et romane. Sur l'autre rive de la rivière Madawaska, s'élève l'église Notre-Dame des Sept Douleurs qui abrite des sculptures en bois de l'artiste Claude Roussel représentant le chemin de croix. Il existe aussi une église Anglicane rue de l'Église. Construite en 1873, elle a été classée site historique national du Canada. Sur la rue Canada, on peut apercevoir une église Presbytérienne datant de 1891, qui est en voie de devenir un centre des arts.

Pour plus de renseignements au sujet du patrimoine de la Ville d’Edmundston, vous pouvez communiquer avec le Service des loisirs et de la culture ou visiter le site Patrimoine Madawaska-Victoria (réseau des musées des comtés de Madawaska et de Victoria). On vous invite également à visiter le site Démêler les pinceaux qui dresse un portrait interactif de la vie en Acadie des terres et forêts.

Le "Brayonnaire"

Si vous êtes Brayon (le gentilé utilisé pour désigner les gens du Madawaska), vous allez apprécier ce p'tit bijou. Si vous n'êtes pas Brayon, vous allez enfin comprendre notre "parlure"!

Voici donc, pour consultation, téléchargement et partage, le BRAYONNAIRE, partie 1 et partie 2, un dictionnaire de mots et d'expressions de notre coin de pays! Il est le fruit de discussions sur une page Facebook qui se nomme "Tu sais que tu viens d'Edmundston si tu te souviens de... / You know you're from Edmundston if you remember..."

L'idée de créer un tel lexique est venue de la fondatrice de la page Facebook, Madame Charlene Soucy-Godby, une native d'Edmundston qui vit maintenant au Kentucky. Pendant 26 jours en 2014, elle a demandé aux membres du groupe de lui fournir des mots et des expressions brayonnes pour chaque lettre de l'alphabet.

Le dossier complet a par la suite été remis à Madame Gert Michaud, également d'Edmundston, qui a tout compilé les suggestions, les a traduites et les a regroupées dans la première édition de ce merveilleux petit document. Depuis ce temps, les gens continuent de fournir des mots et expressions qui sont typiques de notre coin de pays, ce qui fait qu'une deuxième partie a été publiée en 2016.