Communiqués

La Ville d’Edmundston émet régulièrement des communiqués de presse portant sur des sujets d’actualités municipales. Vous les retrouverez ici, tout comme les avis du conseil municipal.

  • Imprimer

Stratégie de développement commercial pour Edmundston

  • Publié le 7 décembre 2017

La CBDC Madawaska, conjointement avec la Ville d’Edmundston, la Chambre de Commerce de la région d’Edmundston ainsi qu’Edmundston Centre-Ville, a annoncé une nouvelle stratégie de développement commercial sur le territoire de la municipalité.

Il s’agit d’un projet cadrant directement dans le plan stratégique de la municipalité et qui devient un élément important dans la révision du plan municipal. Cette initiative servira également de façon stratégique à tous les partenaires impliqués.

L’objectif principal de cette nouvelle initiative est de renforcer les pôles commerciaux à l’intérieur de la municipalité. Une étude sera réalisée qui présentera le bilan complet du mix commercial, c’est-à-dire la situation commerciale de l’offre et de la demande à l’intérieur des bornes de la municipalité d’Edmundston.

« Pour des fins stratégiques, ce bilan permettra d’anticiper les besoins futurs de consommation à partir de scénarios de développement domiciliaire. Ce bilan nous permettra d’identifier les fuites commerciales causées par une offre insuffisante sur le territoire d’Edmundston, ce qui pousse les consommateurs à faire leurs achats à l’extérieur », affirme Mme Tania Gagnon, gestionnaire du projet.

Il sera ainsi possible pour les partenaires de développement économique de mieux conseiller ou encore de recruter des commerces comblant ces fuites. Les partenaires pourront également encadrer et conseiller un détaillant, par exemple, en modifiant ses pratiques d’affaires afin de capturer une plus grande part de marché.

Les étudiants du secteur d’administration de l’Université de Moncton campus d’Edmundston, se joindront au mandat en produisant une analyse basée sur une enquête locale de la fréquentation commerciale. Ils identifieront les différentes destinations des fuites commerciales des consommateurs de la région d’Edmundston.

« Nous voulons ici identifier les flux sortants de la région, la valeur de ces flux ainsi que le type de commerces visés », poursuit Mme Gagnon. « Ces résultats nous permettront de mesurer l’intérêt des consommateurs à magasiner localement si l’offre était offerte localement».

La firme retenue pour la réalisation de ce mandat est Demarcom de la région de Montréal, qui se spécialise principalement dans l’armature commerciale urbaine et ayant plus de 38 ans d’expérience dans le domaine des enjeux de relance commerciale en milieu urbain.

Une série d’actions sera alors proposée afin de satisfaire, entre autres, aux objectifs suivants :

  • L’amélioration de l’offre commerciale sur le territoire
  • L’énumération des retombées économiques possibles : emplois directs et investissements
  • Développement de partenariats avec la Première Nation
  • Autres

Le projet d’étude permettra également de répertorier les locaux commerciaux vacants sur le territoire de la municipalité. Cet inventaire consiste à présenter la réserve immobilière disponible aux projets commerciaux futurs ou aux opportunités de recrutement commercial.

Un appel à tous est donc lancé aux propriétaires de bâtiments commerciaux ayant des locaux vacants à vendre ou à louer. Ces derniers sont invités à inscrire leurs locaux commerciaux disponibles dès maintenant afin d’être en mesure de répertorier ces opportunités commerciales.

Les propriétaires de locaux commerciaux vacants sont invités à remplir CE FORMULAIRE. Pour toute question, il est possible de communiquer avec Mélanie Dubé au 739-2125.

Finalement, ce projet permettra également de développer un plan d’attraction pour la municipalité, qui aidera à recruter de nouveaux commerces comblant les fuites commerciales ou encore pour présenter la région comme étant une destination par excellence. Le projet est alors un dossier stratégique pour le développement de la municipalité ainsi que sa communauté entrepreneuriale.

-30-

CONTACT: Tania Gagnon, adjointe à la direction CBDC Madawaska inc., 506.737.8925, tania.gagnon@cbdc.ca

  • Imprimer

Revendication territoriale malécite: aucun impact sur la Ville d'Edmundston

  • Publié le 30 novembre 2017

La Première Nation Malécite du Madawaska vient de remporter une importante victoire devant le Tribunal des revendications particulières du gouvernement du Canada, qui a déclaré clairement qu'une grande partie du centre-ville d'Edmundston se trouve sur des terres autochtones. 

land-claim

Bien qu'il s'agisse d'un gain important pour la Première Nation Malécite du Madawaska, cela ne signifie pas que les terres seront rendues à la PNMM, ni que la Ville d'Edmundston ait à payer pour ces terres. 

«Les revendications particulières font généralement référence aux demandes de dommages pécuniaires présentées par une Première Nation contre le Canada concernant l'administration des terres et d'autres biens des Premières Nations», a déclaré la chef de la PNMM, Patricia Bernard, qui travaille sur cette revendication depuis 20 ans. «C'est un dossier entre le PNMM et le gouvernement du Canada.» 

Félicitant la Chef Bernard et la PNMM pour cette importante victoire, le maire d'Edmundston, Cyrille Simard, affirme que cela ne changera pas la relation entre les communautés voisines. «Nous avons signé un accord d'amitié en 2014 et nous travaillons ensemble sur un certain nombre de dossiers et de projets. Nous ne pouvons qu’être heureux pour nos amis et partenaires, car cela aidera à réparer certains des dommages causés par le passé. » 

Alors que les recherches sur cette revendication ont débuté en 1996, les audiences n'ont eu lieu que cet été. Dans leur argumentation, les représentants de la Première Nation Malécite du Madawaska ont déclaré que la réserve avait été créée en 1787 et que sa taille originale était d'environ 3 900 acres alors qu'elle se situe maintenant autour de 700 acres. 

Le juge s'est prononcé en faveur de la PNMM, affirmant que le Canada doit maintenant indemniser. Le Tribunal des revendications particulières n'a pas le pouvoir de transférer des terres, mais il a le pouvoir d'accorder jusqu'à concurrence de 150 000 000 $ à titre d'indemnisation. Bien que le Canada n'ait pas le droit d'interjeter appel, il dispose de 30 jours pour demander un contrôle judiciaire. 

-30- 

CONTACTS : 

Patricia Bernard, Chef, PNMM, 506.737.7752

Cyrille Simard, maire d'Edmundston, 506.739.2115

  • Imprimer

Entente de protection incendie avec la Première Nation Malécite du Madawaska

  • Publié le 21 novembre 2017

La Ville d’Edmundston et la Première Nation Malécite du Madawaska acceptent de renouveler leur entente en ce qui a trait à la protection incendie.

incendie-ecussonAinsi, la Ville d’Edmundston continuera de fournir les services de protection incendie aux résidences et commerces de la Première Nation Malécite du Madawaska, incluant le Grey Rock Entertainment Centre, à un cout et aux modalités similaires aux ententes qui existent avec les DSL environnants.

« Notre entente précédente était échue et le temps était venu de la renouveler. En raison de l’emplacement de la Première Nation Malécite du Madawaska, il est tout à fait normal que nous ayons une telle entente avec nos voisins, » d’expliquer le maire d’Edmundston, M. Cyrille Simard.

Comme ce fut le cas dans l’entente précédente, la Première Nation Malécite du Madawaska défrayera à la Ville d’Edmundston les couts annuels des services de protection incendie pour son territoire. Ainsi, pour 2017, les couts pour la PNMM passeront de 25 606 $ annuellement à 39 096 $ et seront ajustés de 25 % pour les deux années subséquentes.

Annuellement, les couts seront révisés en fonction du budget de fonctionnement du Service de sécurité incendie d’Edmundston et du nombre de bâtiments à protéger selon l’entente. Cette formule de financement a été acceptée par le conseil de bande et permet d’offrir un service de protection incendie au même tarif que les citoyens d’Edmundston et ceux des DSL de Saint-Jacques et Saint-Basile.

La durée de l’entente est fixée à cinq ans.

-30-

CONTACT: M. Cyrille Simard, maire d’Edmundston, 506.739.2115, cyrille.simard@edmundston.ca

  • Imprimer

Contrat accordé pour la collecte des ordures

  • Publié le 21 novembre 2017

Le conseil municipal d’Edmundston vient d’accorder un contrat à Gallant Entreprises d’Edmundston pour la collecte des ordures sur tout le territoire d’Edmundston.

Suite à la publication d’un appel d’offres, trois soumissions ont été reçues. Gallant Entreprises était le plus bas soumissionnaire. L’octroi de ce contrat de 484 828 $ par année plus taxe est d’une durée d’une année, renouvelable quatre fois.

La soumission de Gallant Entreprises répond à toutes les exigences précisées par l’appel d’offres, incluant une prolongation de la collecte des grosses ordures.

gros-rebutsEffectivement, à compter de 2018, les collectes spéciales des mois de mai et octobre seront chacune d’une durée de deux semaines, mais à raison d’une semaine par zone, puisque la ville sera divisée en deux zones distinctes de collecte. Les gens n’auront donc pas à déposer leurs grosses ordures trop longtemps au bord de la route.

Cette collecte est devenue très populaire auprès des citoyens et il a été constaté que plus d’une semaine étaient nécessaires pour faire le tour du territoire. Toutes les informations relatives à cette modification apparaitront dans le calendrier annuel de collecte des ordures qui sera distribué dans tous les foyers prochainement et téléchargeable à partir du site web municipal.

Notons que le prix du contrat est en hausse d’un peu moins de 20 000 $.

Gallant Entreprises effectue la collecte des ordures résidentielles à Edmundston depuis plusieurs années déjà. Il s’agit d’une entreprise familiale, dirigée par M. James Gallant.

-30-

CONTACT: M. Cyrille Simard, maire d’Edmundston, 506.739.2115, cyrille.simard@edmundston.ca

  • Imprimer

Appel de candidatures pour le comité d'urbanisme

  • Publié le 21 novembre 2017

Le Service de développement de la Ville d’Edmundston est à la recherche de candidats potentiels pour pourvoir un poste au sein de son comité consultatif en matière d’urbanisme.

L’invitation s’adresse à tous ceux et à toutes celles qui sont intéressés par le développement municipal, l’amélioration de l’aménagement du territoire et la mise en place des outils règlementaires.

Le comité tient une réunion par mois. Ses responsabilités sont d’analyser les demandes de dérogations aux arrêtés, mais aussi de donner son opinion sur des projets de développement et sur les modifications aux arrêtés relatifs à l’aménagement du territoire.

Pour être admissibles, les candidats doivent être résidants d’Edmundston et avoir droit de vote selon les critères provinciaux. Les mandats sont d’une durée de trois ans. La participation des membres sera rétribuée selon la politique municipale à cet égard. Le choix du candidat se fera avec l’intention de créer une équipe multidisciplinaire, une diversité de genre et d’âge.

Les personnes intéressées ont jusqu’au 15 décembre 2017 pour poser leur candidature en adressant une demande écrite, électronique ou en personne auprès du coordonnateur, développement du territoire, Pascal Hudon, via courriel à pascal.hudon@edmundston.ca, par téléphone au 506.739.2125 ou par la poste au 7 chemin Canada, Edmundston, NB, E3V 1T7. -30- CONTACT : Pascal Hudon, coordonnateur développement du territoire, 506.739.2125, pascal.hudon@edmundston.ca

Plus d'articles...

Page 1 sur 74

Mychèle Poitras
Responsable des communications
(506) 737-6799