Mayor's Blog

Read the mayor's biography

 

  • Print

Excuse us, but...

  • Written by Cyrille Simard
  • Published on 17 August 2016

This morning, the editorial board of the Telegraph Journal advised us in the paper (download here) that we should be considering the greater good regarding the TransCanada pipeline project.

eau-potableWe can’t help but agree. Doing the opposite would basically mean putting the sole water supply of an entire population at risk. I call this considering the greater good.

Because, you see, that’s the crux of the problem. Edmundston is not being belligerent or trying to stop this province’s economic development. We are trying to protect our drinking water.

In the paper's August 17th editorial, the writer somehow fails to mention that Edmundston and Madawaska Maliseet First Nation residents have only ONE underground water supply. Should it be contaminated, we would have NO drinking water until the construction of an expensive water treatment facility and installations.

We were also advised by the paper's editorial board that we should study the safety of pipelines. We have. At length. We have ALWAYS said that we were neither for nor against the pipeline. We are against the proposed route, which runs directly in our provincially protected watershed.

I honestly cannot imagine anyone not comprehending this.

As for the argument that trains run through Edmundston every day with lots of hazardous material, they're right. However, no train runs through our one and only potable water supply.

We have to wonder how this our position is even being questioned or how we are being considered petulant. This is a drinking water supply we’re talking about.

They should ask themselves what they would do if placed in our shoes. I certainly don’t want to be the Mayor who will be sued sometime down the line for having failed to protect such a basic necessity.

Excuse us... but Edmundston’s situation is unique in Canada and should be regarded as such. Instead of being lambasted by this editorial board, we should be supported.

  • Print

L'entrepreneuriat, ça m'engage!

  • Written by Cyrille Simard
  • Published on 13 January 2016

On a souvent entendu dire (et on l’entend encore !) que les Brayons et les Brayonnes étaient du genre « entreprenant ». Qu’ils et elles savaient entreprendre des projets et les aboutir. Qu’ils étaient capables de se responsabiliser, de créer et de foncer, de manière autonome.

L’entrepreneuriat, même si on en entend parler de plus en plus, n’a donc rien de nouveau par ici. Nous connaissons tous et toutes des entrepreneurs. Notre ville et notre région ont été bâties par des familles successives d’entrepreneurs. Nous sommes entourés d’entrepreneurs qui développent leur entreprise chez nous. La plupart des membres de nos familles travaillent dans des PME d’entrepreneurs d’ici.

Si ce n’est rien de réellement nouveau, alors pourquoi tant d’engouement pour l’entrepreneuriat tout à coup ?

On parle d’écoles entrepreneuriales, de démarrage d’entreprises, d’accélérateurs d’entreprises et de Start-ups... On célèbre les succès des entrepreneurs. À l’université, au collège communautaire, à la polyvalente, on veut insérer l’entrepreneuriat dans les études. Le Secrétariat à la Jeunesse a choisi l’entrepreneuriat comme un cheval de bataille. Les écoles primaires montrent aux enfants à « s’entreprendre ». Des chroniqueurs invitent leurs lecteurs à « entreprendre leur propre vie ».

De quoi parle-t-on au juste ? C’est simple. On parle de se prendre en main.

forum-entreprenariatNous vivons dans un monde rapide, complexe, mondialisé. Dans un monde où les influences viennent de partout. Dans un monde où le contrôle des choses semblent nous échapper. Souvent.

Nous réalisons que nous ne pouvons compter que sur nos ressources, nos savoirs, nos institutions, nos talents et notre monde pour assurer notre prospérité économique et sociale et notre qualité de vie.

Ça ne viendra pas d’ailleurs. Ça ne viendra pas des gouvernements supérieurs. Ça ne tombera pas du ciel. Ça viendra de nous et seulement de nous. Ça c’est clair.

Comme d’autres, nous avons réalisé quelque chose d’important. Dès le début, l’entrepreneuriat a été la raison pour laquelle nous sommes devenus ce que nous sommes, comme ville et comme région. C’est pour cette raison que l’entrepreneuriat sera aussi la clé qui nous aidera à devenir ce que nous voulons être dans le futur. Une ville ouverte, prospère et durable.

Plusieurs y croient. Nous serons encore plus demain.

Le 13 février prochain marquera le point de départ d’une démarche stimulante et engageante dans notre ville.

Cette démarche regroupera toute sorte de monde. Des jeunes, des parents, des enseignants, des gens d’affaires, des représentants de ministères et d’organismes de développement, des bénévoles d’organismes communautaires et j’en passe.

Ce sera le premier Forum pour le développement d’une culture entrepreneuriale à Edmundston.

Ce jour-là, nous allons réfléchir et définir ensemble, ce que nous voulons faire ensemble, et comment nous allons le faire ensemble, pour voir à ce que « s’entreprendre » devienne une façon de vivre à Edmundston, comme ç’a l’était dans le passé. Aujourd’hui, demain et pour les générations futures.

Le résultat visé par cette « communauté entrepreneuriale » ? Créer plus de vocations d’entrepreneurs. Générer plus de projets d’entreprises. Aider plus de projets à devenir de vraies entreprises. Accompagner plus d’entreprises à avoir du succès. Tout ça pour créer des occasions pour nos jeunes, pour attirer des gens ici, pour créer des emplois et pour générer de la prospérité pour un plus grand nombre de gens.

C’est pourquoi TU es invité. Oui. TOI.

Ce n’est pas une rencontre de spécialistes. Ce n’est pas une rencontre de gens d’affaires. Ce n’est pas une rencontre de développeurs économiques. C’est une rencontre de communauté. C’est l’affaire de tous et toutes.

Parce que l’entrepreneuriat à Edmundston… ça m’engage, ça t’engage, ça nous engage !

On vous attend en grand nombre. Par ICI pour vous inscrire. 

  • Print

La solidarité... c'est dans notre nature!

  • Written by Cyrille Simard
  • Published on 15 December 2015

Au nom de mes collègues du conseil municipal et de l'ensemble des employés municipaux, Joyeuses Fêtes et une Nouvelle Année remplie de solidarité et de petits et grands bonheurs!

More Articles...

Page 1 of 16
City Hall
(506) 739-INFO (739-4636)
(506) 737-6820
7, Canada Road
Edmundston, N.-B. E3V 1T7